La beauté de la peau noire

Image

Saviez-vous qu’aucune eau noire n’est semblable à une autre ? Vous êtes unique. C’est pourquoi Kr’S douce se voit comme un institut proposant et garantissant un service personnalisé. Pour que vous vous sentiez comme vous l’êtes effectivement : unique, en quête d’une peau de rêve.
Les peaux noires ne présentent pas de différences fondamentales par rapport aux peaux blanches. Structure et cellules sont identiques. seules l'organisation et la qualité du pigment mélanique changent au niveau du cheveu, en revanche, il existe des différences importantes qui expliquent les problèmes cosmétiques fréquemment rencontrés. Or, souvent les dermatologues en ont une méconnaissance totale.

Produits cosmétiques pour les peaux noires
Les produits cosmétiques pour les peaux blanches peuvent-ils satisfaire les peaux noires? Oui, en ce qui concerne les problèmes d'hydratation ou de soins cosmétiques du visage ou encore pour satisfaire une demande particulière comme pour l'acné. 
L'arsenal thérapeutique dont nous disposons permet également de corriger les taches disgracieuses avec un certain succès et, dans tous les cas, de les atténuer sans problème. 
En ce qui concerne les fonds de teint et les poudres, des gammes spécifiques proposent des couleurs adaptées à la peau noire.
Les peaux pigmentées désirent souvent une peau de couleur homogène et sans taches.

L'éclaircissement de la peau 
Cette demande cosmétique est récente mais largement répandue sur tous les continents. 
En Afrique, les produits les plus corrosifs et les plus dangereux circulent (eau de Javel, dérivés du mercure). 
Dans ces pays, du fait du faible revenu des habitants, des produits de contrefaçon ont proliféré. 
Sans aller aussi loin, il est possible, à Paris même, de se procurer sans difficulté des crèmes à base de cortisone ayant pour but de blanchir la peau. 
Les effets secondaires sont l'apparition de rougeurs, voire de couperose et de vergetures! 
Autre actif majeur; l'hydroquinone est désormais interdite dans la composition des cosmétiques. Il a fallu trouver d'autres actifs, malheureusement loin de montrer une efficacité comparable. 
On conseillera davantage des produits clarifiants plutôt qu’ éclaircissants. 

Les taches disgracieuses
Elles sont particulièrement fréquentes pour deux raisons: le pigment mélanique est présent sur toute la hauteur de l'épiderme et les peaux noires s'exfolient insuffisamment sous nos climats. 
Les taches les plus courantes sont celles occasionnées par les boutons d'acné. 
Pour y remédier, le dermatologue devra répondre à deux impératifs: gommer les taches déjà présentes et éviter que de nouvelles n'apparaissent 
Les produits dépigmentants sont identiques à ceux utilisés pour éclaircir la peau. 
On peut aussi utiliser avec prudence la vitamine A acide et ses dérivés, c'est-à-dire, un soir sur deux, voire sur trois, en alternance avec une crème hydratante par exemple, car trop d'irritation provoquerait des taches réactionnelles transitoires. 
C'est surtout l'application régulière et patiente qui sera déterminante pour obtenir un résultat satisfaisant.
Un conseil: dès les premiers boutons, consultez le dermatologue. Les traitements locaux, mais surtout par voie orale, permettront de venir à bout de ces acnés avant qu'elles ne laissent trop de traces.
Les dépigmentations localisées
Elles s'observent lors du débronzage, notamment sur le visage, avec une clarté des pommettes qui contraste avec l'aspect foncé du front, du menton et du cou. 
L'hydratation avec des crèmes non grasses permettra de corriger cet aspect.
De même, l'hiver les enfants surtout peuvent présenter des taches blanches sur le visage: les dartres. 
Votre dermatologue prescrira un antimycosique et un hydratant. Là encore, l'hydratation au quotidien est la seule manière de prévenir
Les problèmes de cicatrices
La cicatrisation est un processus physiologique de réparation des tissus lésés. 
Chez les peaux noires, cette cicatrisation peut être excessive et aboutir à des cicatrices boursouflées, les chéloïdes, rouges, parfois douloureuses, pour des traumatismes plus ou moins importants, mais parfois minimes.
Traiter ces cicatrices est délicat: la chirurgie est à éviter car elle risque de provoquer l'apparition de nouvelles chéloïdes. 
Le traitement consiste en l'application, voire l'injection de corticoïdes, et l'application de pansement compressif à base de silicone (pressothérapie).