Retour sur les acquis du Pdpp 1

Malgré les difficultés enregistrées, le Programme national de développement participatif (Pndp) revendique quelques acquis à mettre à l’actif de la première phase du Plan de développement des peuples pygmées (Pdpp 1) qui a coûté 350 millions de F.

Le Plan de développement des peuples pygmées (Pdpp), phase 1, lancé en 2004 et qui s’est achevé en 2009 a produit un certain nombre de résultats. Toutefois, il a fallu faire face à un certain nombre de difficultés.

Accoucheuses-Baka

Par Honorine Ngangue

Difficultés surmontées en partie

A en croire l’équipe du Pndp, parmi les difficultés qu’il a fallu gérer, l’on dénombre l’instabilité des bénéficiaires, notamment les Pygmées et les maires ; la faible capitalisation et l’inexistence des données sur les interventions en faveur des pygmées par les administrations sectorielles; le mauvais état des voies d’accès et l’éloignement de certains villages Pygmées; la faible capacité de préfinancement et de justification des fonds par les sectoriels des plateformes. Par ailleurs, l’on apprend que le bicéphalisme dans les systèmes d’éducation au niveau maternel, notamment entre le « classique » et celui de « Ora » (observer, réfléchir et agir» ne va pas sans soucis.

Les questions de procédures ne sont pas en reste. Par exemple, l’on cite la non inscription du fonctionnement des plateformes dans les lignes budgétaires du Pndp, obligeant celui-ci à gérer les dépassements budgétaires; la non budgétisation du renforcement des capacités des acteurs de mise en œuvre du Pdpp; le suivi manuel des opérations comptables et financières du Pdpp; mauvaise exécution des contrats par les Organismes d’appui local (Oal). Quant aux sectoriels, ils font face à la mauvaise utilisation ou au manque de moyens de locomotion leur permettant de sillonner les villages pygmées qui sont pour la plupart très éloignés les uns des autres. Pour Stéphane Kapto, l’assistant de M. Georges Nkami, Responsable des Aspects socio-environnementaux au Pndp, «Nous avons aussi relevé l’absence totale d’appui et de clarification du statut des Centres d’éducation de base actuels fréquentés par les enfants pygmées; mais aussi la faible valorisation post projet des stagiaires pygmées en soins infirmiers dans les formations sanitaires ainsi que des accoucheuses traditionnelles». Un observateur du processus souligne aussi l’impossibilité de parachever les actions de dialogue intercommunautaire, en raison de non levé du dispositif de création et d’installation de nouveaux villages. La faible collecte et archivage des données désagrégées des interventions en faveur des pygmées par les administrations sectorielles parachève une situation où la faible implication et la faible appropriation du processus par les maires sont vivement décriées.

Leçons apprises

La première leçon qu’ont appris les acteurs de mise en œuvre du Pdpp est sans doute la conscience de l’attachement profond des pygmées à la forêt,. La douloureuse expérience a été vécue lors des arrêts intempestifs des activités du Pdpp au profit des activités culturelles ou de chasse. Heureusement, fait savoir Cyrille Ngane Nlate, Cadre chargé des Aspects socio-environnementaux (Case) au sein de la Cellule régionale de coordination du Pndp dans le Sud, « Nous avons découvert l’existence dans la région du Sud, de quelques structures ayant une expertise avérée dans l’accompagnement des peuples pygmées. Il s’agit notamment du Fondaf à Bipindi, de Petits Samaritains à Djoum ou encore de l’Hôpital de Ngovayang».

Par ailleurs, le Programme a découvert que la plateforme mise en place dans le cadre du Pdpp et qui compte, entre autres, représentants de la commune et sectoriels, est un puissant outil de planification et de rationalisation des interventions en faveur des pygmées.

Pour les différents acteurs impliqués, il est nécessaire de multiplier une élite pygmée pour induire une motivation supplémentaire à leur scolarisation ou professionnalisation. Une autre chose serait de pousser ces chasseurs-cueilleurs à s’investir dans l’agriculture, une autre activité soutenue par le Pdpp.

 


Sur le même sujet

Résultats : le PDPP1 en chiffres

 

Actualités Cameroun

  • 1
  • 2
Prev Next

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

Gestion des déchets  « Tam Tam Mobile », 20 ans dans les ordures de Yaoundé  Cette ONG créée en 1997 a fait de la collecte de ordures ménagères et de l’assainissement sa passion pour la protection de l’environnement à tel enseigne qu’il est devenu une identité remarquable dans les quartiers de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun.    Si vous vous désirez voir un cliché noir sur blanc du niveau d’insalubrité de la ville de Yaoundé prenez rendez-vous avec Simon Pierre...

Lire la suite ...

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

Projet COLB Le PNDP aux côtés d’AFROLEADERSHIP Le Coordonnateur National du PNDP, Marie Madeleine Nga, a présidé le 10 mars 2016 l’atelier de lancement officiel du projet « Cameroon Open Local Budgets » (COLB), en présence du Directeur de la Comptabilité Publique, Serge Abouem, et de la présidente de la Plateforme Nationale des Organisations de la Société Civile (PLANOSCAM), Christine Andela. Une quarantaine de participants et une vingtaine de journalistes ont pris part à cette cérémonie qui a vu...

Lire la suite ...

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

Meilleures villes africaines Yaoundé et Douala ne font pas « bon vivre » Les deux principales villes du Cameroun occupent le milieu du classement en Afrique alors qu’elles se rapprochent de la queue des 230 pays considérés par le classement 2016 du cabinet Mercer.  Suivant le classement 2016 des villes africaines où il fait bon vivre publié par le cabinet conseil Mercer, les deux principales villes du Cameroun sont très mal classées. Yaoundé et Douala se retrouvent au milieu de...

Lire la suite ...

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

PNDP III La Directrice Pays de la Banque Mondiale dans l’Adamaoua Sept mois après son arrivée au Cameroun, Elisabeth Huybens, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Cameroun, a effectué une visite des réalisations du PNDP dans la région de l’Adamaoua du 22 au 24 février 2016. Cette mission survient alors qu’elle a signé le 03 février 2016 avec le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), tutelle du PNDP, l’Accord de...

Lire la suite ...

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

PNDP III L’Accord de crédit IDA signé Sobriété, rapidité et solennité sont les maîtres mots qui peuvent résumer la cérémonie du 03 février 2016 au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT). L’acte de naissance officiel de la phase III a été conclu, à l’occasion de la signature de l’Accord de financement partiel de la troisième phase du Programme National de Développement Participatif (PNDP). Suite au décret d’habilitation N°2016/021 du 19 janvier...

Lire la suite ...

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

HIMO-PNDP L’AFD en supervision dans l’Extrême Nord Hervé Conan, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Cameroun, a effectué du 03 au 05 février 2016 une visite de travail dans la région de l’Extrême Nord. Au menu de son séjour une rencontre avec les maires, l’Ong international d’accompagnement et les prestataires impliqués dans la mise en œuvre de l’opération à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) dans le cadre du PNDP. En outre, le directeur de...

Lire la suite ...

Actualités Afrique

Actualités Monde

No result...

Dernières Parutions

Espace Communal

Dossiers et Enquêtes

Trajectoires

Newsletter

   Partenaires
  Logo success
  Afroleadership
  Logo Btap
  CGLUA
  Zenü Network
  LEDNA
  RAJFIL
  Caddel
  pndp
  Feicom
  CVUC
  PDUE
  cityminded
  refila
JT Fixed Display