Dagobert Fampou: le maire cassa sa maison en exemple

Le père de l’actuelle maire de Douala II, Denise Fampou est passé à la postérité comme celui qui, pour donner l’exemple en matière de respect des normes de construction, cassa sa propre maison.

Par Edouard Fezeu

Lorsqu’on lui demande l’image qu’elle garde du passage de son père à la tête de la mairie de Douala II, Denise Fampou, l’actuelle maire de la commune d’arrondissement de Douala II ne peut s’empêcher de rougir. Et pour cause, elle a tellement de choses à dire sur son œuvre, sa personnalité, ses méthodes, ses qualités et faiblesses. Pour faire simple, elle dira simplement que Dagobert Fampou a été l’un des grands bâtisseurs de Douala II. « Il a viabilisé New-Bell. Les inondations ont cessé. Les constructions anarchiques sont finies. New-Bella a respiré », lâche-t-elle. Elle retient aussi de son père, l’image de quelqu’un qui aimait sa patrie. « Il reste et demeure un modèle pour moi. Je marche sur ses traces, car il m’inspire et me motive à parachever l’œuvre qu’il a entamée à Douala II. Même s’il nous faut assez de moyens pour parachever cette œuvre », ajoute Denise Fampou. Son propos peut paraître anodin, mais il est assez lourd de signification. Car, tous ceux qui ont connu et cheminé avec le maire Dagobert Fampou se souviennent d’un homme juste, honnête, intègre qui a donné sa vie pour sa patrie.

En témoigne notamment la destruction de sa propre maison, construite anarchiquement à Douala II, du temps où il était maire. Une destruction qui rentre dans le cadre des grands travaux d’assainissement entrepris dans cette commune d’arrondissement. Car, c’est sous le règne de David Dagobert Fampou que le visage de Douala II a drastiquement changé. En 1993, le natif de Bazou, dans le département du Ndé, région de l’Ouest, décide de viabiliser l’arrondissement. Douala II est alors dépourvu de routes, de caniveaux, et les maisons sont construites de façon anarchique.

Charité bien ordonnée...

Il entreprend une campagne de sensibilisation. But visé : la destruction des comptoirs, et des boutiques annexes des maisons d’habitation construites à la limite de la route, sans respect de la norme. De porte en porte, David Dagobert Fampou ordonne aux propriétaires de détruire leurs boutiques annexes. Un délai leur est fixé. Le domicile du maire est aussi concerné. La semaine de sensibilisation connait une résistance. Aucun habitant n’obéit aux ordres du maire. Ce dernier sévit et détruit toutes les constructions non conventionnelles en commençant par la sienne.

Dagobert Fampou est né à Bazou le 24 février 1924 et est décédé à Yaoundé le 22 avril 2002. Il fut le premier maire de la commune urbaine d’arrondissement de Douala II qu’il dirigea de 1987 à 1996. Ses œuvres les plus importantes sont la construction de l’hôtel de ville de Douala II et la viabilisation de l’arrondissement. « Il était un homme jovial, heureux. Son bonheur ne résidait pas dans ce grain de sable perdu dans la mer que d’aucuns passent toute leur existence à fouiller sans succès, mais plutôt dans le bien, le vivre pour autrui », témoigne l’un de ses compagnons de route. De son vivant, il a reçu plusieurs distinctions militaires et civiles. Entre autres distinctions militaires, croix du combattant, médaille commémorative FFL, médaille du mérite combattant, combattant volontaire de la résistance, félicitations écrites du Général de Gaulle.

Au niveau des distinctions civiles, médaille d’honneur des chemins de fer en argent et vermeil, chevalier du mérite camerounais, officier du mérite camerounais, commandeur du mérite camerounais, grand cordon du mérite camerounais, chevalier de l’ordre de la valeur, officier de l’ordre de la valeur, commandeur de l’ordre de la valeur, grand officier de l’ordre de la valeur, fait chevalier de la légion d’honneur française par le président français Jacques Chirac en juillet 1995.

Engagé politiquement

Au niveau politique, David Dagobert Fampou aura apporté un soutien indéfectible au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Pour plusieurs observateurs de la scène politique camerounaise, son erreur politique aura été d’avoir apporté son soutien indéfectible au Rdpc après l’avènement du multipartisme. Ce qui lui vaut d’être battu aux élections municipales pluralistes de 1995. Car, après la création du Social Democratic Front (Sdf) en 1991 et les bouleversements survenus dans la sphère politique nationale, les populations de Douala n’étaient plus acquises à la cause du président Paul Biya et son parti. L’opposition ayant pris les commandes dans cette partie de Douala reconnue comme la plus frondeuse. En juin 1991, le domicile du Maire Fampou fut incendié à la suite du discours du chef de l’État qui déclarait la conférence nationale « sans objet pour le Cameroun ». C’est dans un « couloir » de la maison des anciens combattants que l’ancien soldat de la Deuxième Guerre mondiale rend l’âme le 22 avril 2002. Il aura doté la Mairie de Douala II d’un siège haut standing. Sa fille, Denise, lui a succédé en août 2007 et conduit depuis cette date avec un relatif bonheur les destinées de la commune d’arrondissement de Douala II.

Sous son règne, la première pierre de la construction de l’hôtel de ville de Douala II a été posée. Une journée de propreté a été instituée tous les premiers mercredis du mois et le service d’hygiène de la mairie sillonne tous les quartiers afin de détecter les habitations qui ne disposent pas de fosses sceptiques aménagées ou dont les constructions ne respectent pas les règles d’hygiène élémentaires. Des amendes sont infligées et certaines habitations sont simplement et purement détruites...

 

Actualités Cameroun

  • 1
  • 2
Prev Next

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

Gestion des déchets  « Tam Tam Mobile », 20 ans dans les ordures de Yaoundé  Cette ONG créée en 1997 a fait de la collecte de ordures ménagères et de l’assainissement sa passion pour la protection de l’environnement à tel enseigne qu’il est devenu une identité remarquable dans les quartiers de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun.    Si vous vous désirez voir un cliché noir sur blanc du niveau d’insalubrité de la ville de Yaoundé prenez rendez-vous avec Simon Pierre...

Lire la suite ...

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

Projet COLB Le PNDP aux côtés d’AFROLEADERSHIP Le Coordonnateur National du PNDP, Marie Madeleine Nga, a présidé le 10 mars 2016 l’atelier de lancement officiel du projet « Cameroon Open Local Budgets » (COLB), en présence du Directeur de la Comptabilité Publique, Serge Abouem, et de la présidente de la Plateforme Nationale des Organisations de la Société Civile (PLANOSCAM), Christine Andela. Une quarantaine de participants et une vingtaine de journalistes ont pris part à cette cérémonie qui a vu...

Lire la suite ...

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

Meilleures villes africaines Yaoundé et Douala ne font pas « bon vivre » Les deux principales villes du Cameroun occupent le milieu du classement en Afrique alors qu’elles se rapprochent de la queue des 230 pays considérés par le classement 2016 du cabinet Mercer.  Suivant le classement 2016 des villes africaines où il fait bon vivre publié par le cabinet conseil Mercer, les deux principales villes du Cameroun sont très mal classées. Yaoundé et Douala se retrouvent au milieu de...

Lire la suite ...

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

PNDP III La Directrice Pays de la Banque Mondiale dans l’Adamaoua Sept mois après son arrivée au Cameroun, Elisabeth Huybens, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Cameroun, a effectué une visite des réalisations du PNDP dans la région de l’Adamaoua du 22 au 24 février 2016. Cette mission survient alors qu’elle a signé le 03 février 2016 avec le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), tutelle du PNDP, l’Accord de...

Lire la suite ...

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

PNDP III L’Accord de crédit IDA signé Sobriété, rapidité et solennité sont les maîtres mots qui peuvent résumer la cérémonie du 03 février 2016 au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT). L’acte de naissance officiel de la phase III a été conclu, à l’occasion de la signature de l’Accord de financement partiel de la troisième phase du Programme National de Développement Participatif (PNDP). Suite au décret d’habilitation N°2016/021 du 19 janvier...

Lire la suite ...

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

HIMO-PNDP L’AFD en supervision dans l’Extrême Nord Hervé Conan, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Cameroun, a effectué du 03 au 05 février 2016 une visite de travail dans la région de l’Extrême Nord. Au menu de son séjour une rencontre avec les maires, l’Ong international d’accompagnement et les prestataires impliqués dans la mise en œuvre de l’opération à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) dans le cadre du PNDP. En outre, le directeur de...

Lire la suite ...

Actualités Afrique

Actualités Monde

No result...

Dernières Parutions

Espace Communal

Dossiers et Enquêtes

Trajectoires

Newsletter

   Partenaires
  Logo success
  Afroleadership
  Logo Btap
  CGLUA
  Zenü Network
  LEDNA
  RAJFIL
  Caddel
  pndp
  Feicom
  CVUC
  PDUE
  cityminded
  refila
JT Fixed Display