Développement des peuples Pygmées

Les acteurs se concertent à Kribi

Un atelier national de lancement officiel de la phase 2 du Plan de développement des peuples pygmées (Pdpp2) s’est tenu du 8 au 17 juillet 2013 à Kribi.

Participants 15juillet 2013

Par Kamdem Souop

Organisé sous le double patronage du ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) et du ministre des Affaires sociales (Minas), l’atelier de Kribi a réuni les tout nouveaux cadres et chefs de Service de l’action sociale (Sas) nommés par Mme Catherine Bakang Mbock le 9 avril 2013 auprès des 31 communes où vivent les Pygmées camerounais. Autour d’eux, des leaders pygmées, notamment Baka et Bagyeli, mais également des représentants des ministères de l’Agriculture et du développement rural, de l’Education de base, de la Santé, de l’Administration territoriale et de la décentralisation et des Forêts et de la faune. Des institutions telles que Plan Cameroun, l’Organisation internationale du travail ou encore le Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (Repac) ont aussi pris part aux travaux.

La cérémonie d’ouverture, initialement prévue le 8 juillet 2013 a été reportée au 15. Selon des sources ministérielles, ce report était dû à la convocation d’une réunion du Comité central du Rdpc le 8 juillet, en prélude à la désignation des candidats de ce parti aux élections législatives et municipales du 30 septembre prochain. Finalement, l’honneur est revenu au secrétaire général du Minas, médecin de profession, Dr Rosalie Aboutou, de présider la cérémonie du 15. Pour rappel, au terme du décret 2011/408 du 9 décembre 2011 portant organisation du gouvernement, le Minas est «responsable de l’élaboration et du suivi de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de prévention, d’assistance et de protection des personnes socialement vulnérables, en liaison avec les administrations concernées». Ainsi, au menu des échanges de Kribi, la protection des droits des personnes vulnérables, mais aussi et surtout des peuples autochtones. Au Cameroun, «au sens du droit international», ces peuples sont les communautés Bororos et les peuples Pygmées, «au regard de leurs conditions de vie sociales, culturelles, économiques et des risques de discrimination et d’exclusion dont ils ont souvent fait l’objet», comme l’a souligné Mme Aboutou. Cette deuxième catégorie bénéficie d’un traitement spécial de la part du Programme national de développement participatif (Pndp) qui a, après une première phase (2004-2009), œuvré à l’élaboration d’une deuxième phase du Plan de dé développement des peuples pygmées (Pdpp).

Parmi les objectifs visés par cet ambitieux plan d’un montant de 802 millions de Fcfa, figure, notamment en ce qui concerne la composante «Agriculture», la nécessité de soutenir les activités génératrices de revenus en milieu pygmée, notamment des exploitations agricoles, et la gestion des produits forestiers non ligneux, etc.

Une visite à Bandévouri, dans la commune de Lokoundjé, à 42 km de Kribi, a permis aux principaux responsables qui ont fait le déplacement de prendre la mesure des problèmes auxquels sont confrontés les pygmées Bagyeli qui composent cette communauté, ainsi que les mesures prises par le Pndp pour les accompagner. Outre le champ communautaire (cf. ci-dessous), les visiteurs ont marqué un arrêt au centre de santé où les pygmées reçoivent des médicaments gratuits et où des accoucheuses traditionnelles ont été formées, sous l’action du Pndp.

Le deuxième volet de l’atelier qui portait sur la formation des responsables des Sas sur le contenu, le mode opératoire et les outils pour la mise en œuvre des principales activités du Plan, tout en leur donnant l’occasion de participer à l’élaboration de leur cahier de charges.

 


Sur le même sujet

Visite dans l’exploitation agricole des Bagyeli

Retour sur les acquis du Pdpp 1

Le Pdpp 2 en quelques mots

Pdpp - Pndp : Le nécessaire portage

‘‘Le Pdpp vise à préserver leur savoir et savoir être’’

 

Actualités Cameroun

  • 1
  • 2
Prev Next

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

gestion-des-dechets-tam-tam-mobile-20-ans-dans-les-ordures-de-yaounde

Gestion des déchets  « Tam Tam Mobile », 20 ans dans les ordures de Yaoundé  Cette ONG créée en 1997 a fait de la collecte de ordures ménagères et de l’assainissement sa passion pour la protection de l’environnement à tel enseigne qu’il est devenu une identité remarquable dans les quartiers de Yaoundé, la capitale politique du Cameroun.    Si vous vous désirez voir un cliché noir sur blanc du niveau d’insalubrité de la ville de Yaoundé prenez rendez-vous avec Simon Pierre...

Lire la suite ...

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

projet-colb-le-pndp-aux-cotes-d-afroleadership

Projet COLB Le PNDP aux côtés d’AFROLEADERSHIP Le Coordonnateur National du PNDP, Marie Madeleine Nga, a présidé le 10 mars 2016 l’atelier de lancement officiel du projet « Cameroon Open Local Budgets » (COLB), en présence du Directeur de la Comptabilité Publique, Serge Abouem, et de la présidente de la Plateforme Nationale des Organisations de la Société Civile (PLANOSCAM), Christine Andela. Une quarantaine de participants et une vingtaine de journalistes ont pris part à cette cérémonie qui a vu...

Lire la suite ...

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

meilleures-villes-africaines-yaounde-et-douala-mal-notees

Meilleures villes africaines Yaoundé et Douala ne font pas « bon vivre » Les deux principales villes du Cameroun occupent le milieu du classement en Afrique alors qu’elles se rapprochent de la queue des 230 pays considérés par le classement 2016 du cabinet Mercer.  Suivant le classement 2016 des villes africaines où il fait bon vivre publié par le cabinet conseil Mercer, les deux principales villes du Cameroun sont très mal classées. Yaoundé et Douala se retrouvent au milieu de...

Lire la suite ...

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

pndp-iii-la-directrice-pays-de-la-banque-mondiale-dans-l-adamaoua

PNDP III La Directrice Pays de la Banque Mondiale dans l’Adamaoua Sept mois après son arrivée au Cameroun, Elisabeth Huybens, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Cameroun, a effectué une visite des réalisations du PNDP dans la région de l’Adamaoua du 22 au 24 février 2016. Cette mission survient alors qu’elle a signé le 03 février 2016 avec le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), tutelle du PNDP, l’Accord de...

Lire la suite ...

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

pndp-iii-l-accord-de-credit-ida-signe

PNDP III L’Accord de crédit IDA signé Sobriété, rapidité et solennité sont les maîtres mots qui peuvent résumer la cérémonie du 03 février 2016 au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT). L’acte de naissance officiel de la phase III a été conclu, à l’occasion de la signature de l’Accord de financement partiel de la troisième phase du Programme National de Développement Participatif (PNDP). Suite au décret d’habilitation N°2016/021 du 19 janvier...

Lire la suite ...

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

himo-pndp-l-afd-en-supervision-dans-l-extreme-nord

HIMO-PNDP L’AFD en supervision dans l’Extrême Nord Hervé Conan, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Cameroun, a effectué du 03 au 05 février 2016 une visite de travail dans la région de l’Extrême Nord. Au menu de son séjour une rencontre avec les maires, l’Ong international d’accompagnement et les prestataires impliqués dans la mise en œuvre de l’opération à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) dans le cadre du PNDP. En outre, le directeur de...

Lire la suite ...

Actualités Afrique

Actualités Monde

No result...

Dernières Parutions

Espace Communal

Dossiers et Enquêtes

Trajectoires

Newsletter

   Partenaires
  Logo success
  Afroleadership
  Logo Btap
  CGLUA
  Zenü Network
  LEDNA
  RAJFIL
  Caddel
  pndp
  Feicom
  CVUC
  PDUE
  cityminded
  refila
JT Fixed Display